Partagez | 
 

 [Flashback] Une déception en vaut une autre... ∆ feat. Torrhen Waldemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞













MessageSujet: [Flashback] Une déception en vaut une autre... ∆ feat. Torrhen Waldemar   Lun 15 Juil - 13:03

Eileen faisait les 400 pas dans sa propre chambre, guettant les pas de son frère qui n'allaient certainement pas tarder à résonner dans l'entrée de la demeure familiale des Waldemar, où il n'y avait vraiment plus qu'Eileen et ses parents qui habitaient à présent. Tous les autres Waldemar étaient mariés, et avaient leur propre maison autre part, que ce soit à la capitale même, où dans ses environs. Torrhen n'y faisait pas exception, mais elle savait bien que son frère ne manquait jamais une occasion de venir la voir, surtout après une journée comme celle-ci.
En effet, aujourd'hui encore, la jeune fille était allée aux œufs. Bien sûr, elle avait encore une fois manqué de chance, après tout, elle n'était depuis bien longtemps plus prioritaire, et il n'y avait plus que très peu d’œufs qui lui étaient présentés. Et aucun n'avait brillé. Elle avait donc été déçue, mais ça ne valait pas ce qu'elle avait entendu aujourd'hui.

À vrai dire, elle aurait préféré entendre la nouvelle de la part de son frère, ou alors de la part de parfaits inconnus, une rumeur dans les rues et ruelles de la ville qu'elle ne cessait d'explorer. Mais la triste vérité était venu directement de la bouche d'un de ses sœurs, ce qui faisait qu'elle ne pouvait dire que c'était un mensonge, elle ne pouvait le rejeter comme une rumeur, elle devait l'accepter comme une vérité. Car malgré tout, il était rare que l'on fasse passer des rumeurs erronées entre frère et sœur: ce n'était pas vraiment dans le style de la famille, surtout pas avec leur mère qui veillait au grain.
La jeune femme n'avait pu en croire ses oreilles tout d'abord, surtout que sa sœur en avait parlé comme si ce n'était pas vraiment important, comme si c'était une petite anecdote, quelque chose de normal, qui ne valait qu'un sourire moqueur alors qu'elle brodait quelque chose sur elle ne savait quoi. Eileen, quant à elle, avait été choquée, se rua hors de la pièce, et était allée bouder dans sa chambre. Surtout que, comme après chaque fois qu'elle allait visiter l'Ordre pour tenter sa chance aux œufs, elle attendait impatiemment son frère pour partager avec lui un sourire désolée, une embrassade, et ensuite discuter les dernières acquisitions de Torrhen sur les dragons, pour tenter d'oublier cette mauvaise journée.

Aujourd'hui cependant, cela allait être différent. Probablement, tout d'abord, parce que la cadette Waldemar était remontée contre son frère. Elle ne pouvait croie qu'il puisse fréquenter ces... ces... ces filles de joie! Elle n'osait même pas répéter le mot utilisée par sa sœur aînée pour les qualifier, un mot qui l'avait fait rougir et hérisser les poils sur sa nuque. Et pourtant, elle avait dû se rendre à l'évidence.
Alors, comme vous pouvez vous l'imaginer, elle ne faisait jamais rien dans la demi-mesure, et actuellement, elle était une véritable tempête. Sa chambre, dans l'attente, était devenu un désordre total, et elle n'avait même pas répondu à la dite-sœur qui était entre temps partie, attendant simplement de confronter son frère sur ce qui c'était passé. Ou plutôt, sur ce qu'elle avait entendu qu'il c'était passé.

En entendant les bottes de son frère passer la porte, Eileen sortit de sa chambre et descendit quatre à quatre les marche jusqu'à la porte d'entrée, prête à prendre d'assaut son frère. Elle était en colère, et prête à lui faire la morale, mais si elle avait quelque plus réfléchi, elle se serait probablement rendu compte que ce n'était pas la meilleure idée. Après tout, cela ne pouvait que leur faire du mal à tous les deux... Mais elle ne pouvait pas accepter cela, pas de lui.
Arrivée à destination, les yeux envoyant des éclairs dans la direction de son frère, qui se tenait fièrement dans l'entrée, elle cria:

« Torrhen ! »
Son frère qui avait probablement sourit en la voyant arrivé devait probablement avoir le visage décomposé à présent, mais à vrai dire, voilée par la colère, Eileen ne pouvait pas très bien voir les réactions de son frère. Elle était trop bouleversée et trop... comment dire... déboussolée pour prendre en compte son environnement, et surtout, pour arriver à mettre un peu d'ordre dans sa tête. Il était possible que Torrhen ne sache même pas du tout ce qu'il se passait, le pauvre.

S'approchant de son frère, elle frappa de son petit index la poitrine de son frère, de manière accusatrice, tout en sifflant:

« Qu'est-ce qui te passe exactement par la tête, pour.. pour! ARGH! »
Ne trouvant pas ses mots, la jeune femme lança ses mains vers le ciel dans un cri de colère, montrant son énervement, avant de partir en piétinant lourdement le sol vers la salle la plus proche pour tenter de sa calmer. Sans succès, évidemment.



Revenir en haut Aller en bas
dragonnier
Torrhen Waldemar
avatar


Messages : 191





Feuille de personnage
But sur Amarth: Vivre et non subir
Localisation actuelle: Eldalië, Lirûlin
Inventaire:






MessageSujet: Re: [Flashback] Une déception en vaut une autre... ∆ feat. Torrhen Waldemar   Mar 16 Juil - 23:35

Mi-Vávië, dix-sept ans après la chute de la monarchie…

L’hongre gris s’abreuvait dans la cour. C’était un code que l’héritier des Waldemar avait convenu de longue date avec un palefrenier de la maisonnée, de sortir l’hongre gris si ses sœurs étaient rentrées de leur quête, et la jument baie si elles étaient restées à Machtar avec leur nouveau compagnon. Cela lui évitait ce sentiment étrange de les chercher en espérant ne pas les trouver. Il n’en avait pas moins le cœur battant à chaque fois que, passant les grilles de la propriété familiale, il guettait au coin du mur la robe des bêtes de monte. Doucement il ferma les yeux, poussa un discret soupir de résignation et se composa un visage. C’était déjà assez dur comme cela (surtout pour sa chère Eileen) pour qu’il ajoute sa propre déception à la sienne. Passant à côté de son généreux informateur il n’oublia pas, comme à chaque fois, de lui flatter l’encolure en lui glissant une petite friandise prévue à cet effet. L’animal la reçut avec autant d’enthousiasme que s’il eut annoncé une bonne nouvelle et le capitaine esquissa un sourire triste. La cadette aurait d’autres chances, mais même lui n’y croyait plus vraiment. Le prochain Waldemar dragonnier sera plus probablement un de ses neveux.

Il y en avait justement un à la maison, une sœur avait emmené son dernier-né pour une visite de courtoisie. Elle passait justement la porte, son petit en bandoulière, et lui fit signe de ne pas faire de bruit en le désignant. Aussi doucement que ses bottes lui permettaient il commença à aller vers elle pour lui faire l’accolade et admirer le petit. Son époux s’était établi à Herenya et cela faisait deux bonnes années qu’il ne l’avait plus vue. Un soldat de leur père devait passer bientôt pour la ramener chez elle.

« Ce n’est pas pour cette fois ? » fit-il mine de deviner.

La femme secoua la tête puis haussa les épaules. Elle sembla sur le point d’ajouter quelque chose, mais une plainte boudeuse s’échappa de son couffin et elle s’excusa pour aller bercer son poupon un peu plus loin. Il n’insista pas et entra à l’intérieur, sans s’attendre une seule seconde à la tempête qui allait déferler sur lui.

Un tonnerre furieux résonnait bien dans l’escalier, et sans doute le pas, plus lourd qu’habituellement, aurait dû l’alerter, mais tout se passa tellement vite que lorsqu’il se croisa son visage déformé de rage crachant son prénom avec dégoût, il se demanda surtout s’il ne s’était pas trompé d’adresse. Quand bien même on s’adressait bien à lui, oui. Elle avait fondu sur lui tel un dragon sur sa proie, pointant son index sur sa poitrine dans une position qui était presque drôle (elle avait une tête de moins que lui !) avec son visage rouge de colère.

« Pour ? » demanda-t-il, perdu.

Pour toute réponse il n’obtint qu’un cri strident, et un claquement de porte sonore quand elle se précipita se réfugier dans une pièce adjacente. Un moment il resta planté là, tout bête, clignant des yeux en se demandant s’il n’avait pas rêvé. La porte, mal fermée, bâillait cependant sur un dos boudeur tout tremblant de rage. Torrhen s’approcha à petits pas pour jauger la situation, mais n’osa rentrer.

« Eileen ? tenta-t-il, incertain. Eileen, il s’est passé quelque chose ? »

Visiblement si, mais il se demandait bien quoi.








Il n’est pas d’homme assez juste sur Terre pour faire le bien sans jamais pécher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Flashback] Une déception en vaut une autre... ∆ feat. Torrhen Waldemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» une vie de débauche en vaut une autre ► charles de terrollet [FICHE MODIFIÉE ET FINIE]
» Maman. Y'a pas d'autre mot. [feat. Symphonie des Coquelicots]
» [FLASHBACK][AVERTISSEMENT] Un baiser frappe comme la foudre. ♛ feat. Azylis
» Ne perdez pas espoir, car quand une étoile meure, d'autre apparaisse... || FEAT. StarLight - Eyeless Jack - Ao || RP DE MORT ||
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d’Amarth ::  :: Archives & Oubliettes :: Rp-
Sauter vers: